Josie la tumultueuse   {Johannesburg, Afrique du Sud}

Johannesburg est un passage obligé pour appréhender l'Afrique du Sud. A l'opposé du Cap ~ et pas uniquement géographiquement ~ c'est par ici qu'il faut commencer tout voyage pour comprendre le pays. En y arrivant on se prend une grosse claque. On est mis KO. Par la réalité d'hier et d'aujourd'hui. Bienvenue au pays des contradictions, le pays des impossibles ~ impossible à croire, impossible à voir, impossible à vivre ~ où l'on croit dur comme fer au possible.

Pour se mettre dans le bain, rien de tel qu'une balade en centre-ville. Certains quartiers étant moyennement recommandables, Darryl ~ notre hôte Airbnb ~ nous avait conseillé d'acheter un ticket de bus City Sightseeing. Je les avais souvent vus ces bus rouges mais je n'étais jamais montée à bord, pleine de préjugés que j'étais. Que j'étais car j'ai changé d'avis.  ~ il n'y a que les imbéciles qui n'en changent pas parait-il ~ Ils permettent en effet d'avoir des explications sur le pays, la ville, les bâtiments, leurs histoire, l'Histoire avec un grand H. Si l'on s'assied à l'étage du bus, on est en extérieur. On peut donc écouter et sentir la ville. Puis on en descend quand on veut pour y remonter plus tard, après avoir flâné là où la ville nous appelait. Et ça, ça me plait !

Josie est une ville lumineuse, vivante et bruyante comme je les aime. Des marchands de tout et de rien le long des trottoirs, des gens qui papotent partout et nulle part, des annonces loufoques à gauche et à droite, ... C'est dans ce genre d'endroits que j'aime m'arrêter manger un bout ~ une boerenworst ~ ou boire un verre et prendre le temps de discuter avec les gens.

Johannesburg c'est aussi et surtout l'apartheid. Divers lieux sont là pour nous le rappeler et nous l'expliquer. On ne pouvait ~ et ne voulait ~ tout faire, nous avons donc choisi le musée de l'apartheid pour comprendre par où était passé ce pays. La visite est difficile. Elle vous retourne, vous bouleverse. Comment ne rien ressentir face à ces cartes d'identité mentionnant en rouge la couleur de peau ? Comment ne pas crier à l'injustice face aux témoignages de divers opposants qui racontent les répressions ? Comment rester de marbre face aux marres de sang ? Le musée n'est pas très interactif. Il faut tout lire, tout traduire. Cela rend la visite un peu plus épuisante encore mais pourtant je vous la recommande chaudement !

Date : 13-16 novembre 2014


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    zazaboo (lundi, 26 janvier 2015 18:06)

    Merci pour cette découverte et cet article, très intéressant!

  • #2

    Moissonner les étoiles * (mercredi, 28 janvier 2015 09:45)

    Il y en aura d'autres, tu verras. L'Afrique du Sud est un magnifique pays !